بسم الله الرحمن الرحيم Soyez les bienvenues, je vous remercie à l'avance pour votre visite et vos commentaires. N'oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour être prévenu dès qu'il y aura un nouvelle article.
30 mars 2015

La liberté de la Femme dans le choix de son mari

image_alliance

La liberté de la Femme dans le choix de son mari

mariage001

 

L'Islam a valorisé la femme en lui donnant le droit de choisir son mari. Il a respecté sa volonté sachant que sa décision est cruciale pour sa vie et son avenir.

Aïcha [qu'Allah soit satisfait d'elle] a demandé au prophète :

« La fille que sa famille veut marier, doit-on avoir son consentement ou non ?

- On ne la marie qu’après son consentement , répondit le prophète

- Elle est pudique, lui dit Aicha [qu'Allah soit satisfait d'elle] .

- Son consentement consiste donc dans son silence , dit le prophète

je_t_aime_fillah

 

Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin, le chemin tracé par Son Noble Messager, Ses Compagnons, et ceux qui les ont suivis, Allâhumma Âmîn.

 

Wa Allâhou A'lam !

 

Et Dieu est Plus Savant !

 

Posté par isysm à 08:55 - - Commentaires [0]
Tags :

29 mars 2015

La place de la femme en Islam

 
La place de la femme en Islam
 
Bism Ellah Clip Art
femme_en_islam
 
L’Islam ne considère pas la femme comme un être méprisable ou inférieur comme elle l’était dans la Jahiliyya. Au contraire il a mis fin à ce dédain vis à vis de la femme en déclarant qu’elle est la moitié du genre humain. Elle a des droits comme l’homme a des droits et a des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature. Quant à l’homme, il a des caractéristiques spécifiques comme la virilité, la force physique, la raison, la patience, ce qui lui permet de la protéger, de la défendre et de la prendre en charge.
Le Très Haut (Exalté) a dit dans le Coran qu’il nous a créé d’un mâle et d’une femelle, et les seuls critères qui font prévaloir une personne sur une autre sont l’œuvre salutaire et la piété.
Le Très Haut (Exalté) a dit :
{ O hommes ! Nous vous avons crées d’un male et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. }[Sourate 49 - Verset 13]
L'islam, la science et la femme
Selon Abou Sa’id Al Khoudri : une femme vint dire au Prophète : « O Messager d’Allah ! les hommes se sont réservés à eux seuls tes hadiths. Laisse donc pour nous l’une de tes journées pour nous enseigner ce qu’Allah t’a appris. Il lui dit : « Réunissez-vous tel jour ». Elles se réunirent donc et le Prophète vint à elles et leur enseigna ce qu’Allah lui avait appris. Puis il leur dit : « Chacune d’entre vous qui sera précédée dans l’autre monde par trois de ses enfants trouvera en eux un écran contre le Feu ». L’une d’elles lui demanda : « Et s’ils ne sont que deux ? » Il dit : « Même s’ils ne sont que deux. » [Rapporté par Al Boukhari et Moslim] 
L’homme donne la dot à la femme comme convenue entre les deux parties.
Le Très Haut (Exalté) a dit :
{ Et donnez aux épouses leur mahr de bonne grâce. Si de bon gré elles vous en abandonnent quelque chose, disposez-en alors à votre aise et de bon cœur.} [Sourate 4 - Verset 4]
Ibn Abbas a dit : "Il est réprouvé de fixer une dot sans la donner. Le mari doit donner la dot de bonne grâce .Si de bon gré elle en abandonne quelque chose au mari après la fixation, alors il peut en disposer à son aise."
Le devoir du mari de bien se conduire à l’égard de son épouse.
Le Très Haut (Exalté) a dit : { Et comportez-vous convenablement envers elles } [Sourate 4 - Verset 19] c’est à dire leur dire de bonnes paroles, les traiter conformément au bon usage, prendre soin de soi pour leur plaire, comme on veut qu’elles le fassent pour nous car Allah (Exalté) a dit :
{ Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance} [Sourate 2 - Verset 228]
Le Messager d’Allah a dit :
"Les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes, et je suis d’entre vous le meilleur avec les miennes"

Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin, le chemin tracé par Son Noble Messager, Ses Compagnons, et ceux qui les ont suivis, Allâhumma Âmîn.

Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !


Posté par isysm à 08:59 - - Commentaires [0]
Tags :
25 mars 2015

La bienveillance à l'égard des femmes

assalem_alaykoum_fleur

La bienveillance à l'égard des femmes

 

Dieu   dit :

 - (...Comportez vous envers elles suivant la coutume) [sourate IV, verset 19]

- (Vous ne pouvez être parfaitement équitables à l'égard de chacune de vos femmes même si vous en avez le désir. Ne soyez donc pas trop partiaux et ne laissez pas l'une d'entre elles comme en suspens. Si vous établissez la concorde, si vous craignez dieu, sachez qu'il est celui qui pardonne et qu'il est miséricordieux) [sourate IV, verset 129]

Abou Horaira que Dieu l'agrée a rapporté que l'Envoyé de DieuSWS a dit : "Soyez bienveillants à l'égard des femmes, car la femme été créée d'une côte. Or la partie supérieure est la plus courbe. Si tu cherches à la redresser, tu la lbriseras, et si tu la laisses, elle restera courebe. Soyez donc bienveillants à l'égard des femmes".(Rapporté par Al Bokhari et moslim)

Suivant une variante de Moslim : "La femme a été créée d'une côte. Elle ne se maintient pas sur une seule voie. Si tu veux qu'elle te satisfasse, elle le fera bien qu'elle garde sa courbure, et si tu veux la redresser, tu la casseras, et sa cassure sera son divorce".

Abou Horaira Ben Zam'a que Dieu l'agrée a rapporté qu'il a entendu le ProphèteSWS faire un sermon en mentionnant la chamelle et celui qui lui a coupée les jarrets, et réciter : "(lorsque le plus misérable d'entre eux s'est levé) [Sourate XCI, verset 12] puis dire : "Cet homme était puissant, turbulent et protégé de sa tribu". Ensuite, il mentionna les femmes et dit : "Il arrive que l'un de vous fouette sa femme comme il fouette son esclave, puis il aura, peut être, avec elle des rapports charnels à la fin de ce jour", Enfin il nous mit en garde contre le rire de ceux qui viennent de pêter. Il dit : "Pourquoi riez vous de ce que vous faites". (Rapporté par Al Bokhari et Moslim)

Abou Horaira que Dieu l'agrée a rapporté que l'Envoyé de DieuSWS, à dit "Un croyant ne doit pas haïr sa femme croyante. S'il trouve en elle un caractère qui ne lui plait pas, sûrement un autre caractère pourra le satisfaire".

 

Amr Ben Al Ahwas Al Jouchami que Dieu l'agré a rapporté qu'il a entendu le ProphèteSWS, au cours du pèlerinage de l'Adieu, prononcer ces propos après qu'il eut loué Dieu, complimenté, et exhorté les fidèles : "Soyez bienveillants à l'égartd des femmes car elles sont comme des captives chez vous et vous n'avez d'autres droits sur elles à moins qu'elles ne commenttent une action infâme. Dans ce cas reléguez les dans des chambres à part, et frappez les sans les brutaliser. Mais ne leur cherchez plus querelles si elles vous obéissent. Certes vous avez des droits sur vos femmes comme vous devez des droits envers ellles : elles ne doivent jamais laisser entrer chez elles ceux qui vous déplaisent ; ety par contre, vous devez les traiter avec bonté et leur assurer la nourriture et l'habillement".

Mouawiah Ben Haide- que Dieu l'agrée- a rapporté qu'il a demandé à l'Envoyé de DieuSWS : "quel droit a t-elle une épouse sur l'un de nous ?". -Ses droits, répondit ilSWS, sont : lui assurer la nourriture, l'habillement, éviter de lui frapper le visage, ne pas l'insuster et de ne la fuir que dans le lit (ç.à.d. n'avoir avec elle aucun rapport charnel).

Abou Horaira -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de DieuSWS a dit : "Le meilleur croyant est celui qui jouit des bons caractères et qui traite bien les femmes".

Abdullah Ben Amr Ben Al As -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de DieuSWS a dit : "Ce bas monde n'est qu'une jouissance éphémère, or la meilleure des ces jouissances est une femme pieuse et vertueuse".4

 

Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin, le chemin tracé par Son Noble Messager, Ses Compagnons, et ceux qui les ont suivis, Allâhumma Âmîn.

Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !

 

gif_Mohamed

 

 

Posté par isysm à 08:56 - - Commentaires [0]
Tags :
17 février 2015

La mère – les parents

CADRE_OUVRANT_BISMI_ALLAH_KAABA

 

La mère – les parents

 

bismillahir_rahmanir_raheem_vector_by_strongmind-d4t82ab

 

Un homme vint chez le Messager d’Allah et lui dit: " Ô Messager d’Allah ! Quel est celui qui mérite le plus que je lui tienne compagnie ? ”. Il dit: “ Ta mère ”. Il dit: “ Et qui encore? ” - il dit: “ Ta mère ”. Il répéta : “ Et qui encore? ”, il dit: “ Ta mère ”. Il répéta de nouveau: “Et qui encore?”, il dit: “ Ton père ”." [Rapporté par Al Boukhari et Mouslim]

Le Prophète a recommandé à l’homme sa mère trois fois de suite, ce qui reflète le privilège de la mère et la place honorable de la femme musulmane.

Le Très Haut a dit:

{ Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, … }
[ Sourate 4 - Verset 36]

Ibn Abbas a dit: " [...] c’est-à-dire leur faire du bien, être doux avec eux, ne pas les gronder, ne pas les fixer de ses yeux, ne pas hausser le ton en leur parlant et se comporter à leur égard comme l’esclave devant son maître."

Le Très Haut a dit :

{ Et ton Seigneur a décrété « N’adorez que Lui; et (marquez ) de la bonté envers les père et mère : si l’un deux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : “Fi !” et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis: “Ô mon Seigneur, fais-leur ,à tous deux, miséricorde comme il m’ont élevé tout petit” } [ Sourate 17 - Versets 23-24]

Il faut respecter ses parents, père et mère et les prendre en charge. Cette piété s’érige au rang de devoir qui vient juste après celui dû à Allah , ce qui prouve que l’Islam tient les père et mère en haute considération.

Allah nous a interdit de leur dire de mauvaises paroles fut-ce un simple “ fi ! ”. Il nous a interdit de les gronder . Au contraire il faut leur parler doucement en leur tenant un langage aimable.

 

Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin, le chemin tracé par Son Noble Messager, Ses Compagnons, et ceux qui les ont suivis, Allâhumma Âmîn.

Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !

 

 

allah_en_grand_fleur_contour_rose

 



Posté par isysm à 22:34 - - Commentaires [0]
Tags :
13 avril 2012

Le voile en Islam

bismy_allah1

Le voile en Islam

le_voile
La Femme Musulmane porte le voile légal chaque fois qu'elle sort de sa maison. c'est l'habit que les textes du Saint Coran et les Hadiths du Messager d'Allah ont déterminé sans équivoque.
{ Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu'en paraît et qu'elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris ou à leurs pères ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs maris, ou aux femmes musulmanes ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants ! afin que vous récoltiez le succès } [Sourate 24 - Verset 31 ]
La femme musulmane consciente ne fait donc pas partie de cette catégorie de femmes sous-habillées que connaît la société moderne, des femmes égarées et déviées de la voie d'Allah ; par contre la femme musulmane tremble de peur de la terrible image tracée par le Messager d'Allah sur ces femmes dévoilées et maquillées qui vivent dans la débauche et la corruption morale :
« Je n'ai pas vu pire que deux catégories d'habitants de l'enfer, ceux avec des fouets semblables aux queues de vaches et dont ils se servent pour fouetter les gens ; et la deuxième composée de femmes nues, vaniteuses dont les têtes ressemblent aux dos de chameaux à cause de leurs toilettes artificielles ; elles n'auront guère accès au Paradis et ne peuvent même pas sentir sa brise car elle est si distante »
La femme musulmane mûre, qui a appris l'Islam pur et grandit dans un milieu sain sous sa coupole, porte pas le voile par tradition ou habitude, mais elle le porte par conviction et avec un coeur plein de foi dans le commandement d'Allah le Tout Puissant.
Elle est convaincue que cette religion est révélée par Allah pour préserver la femme de la séduction, de la dépravation et de l'égarement. Elle l'accepte par conséquent avec un esprit satisfait, un coeur serin et une profonde conviction.
Toute croyante sincère en Allah et en son Messager doit suivre l'exemple de ces femmes vertueuses et observer ainsi le voile distingué sans porter d'intérêt aux femmes nues et maquillées autour d'elles.

Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin, le chemin tracé par Son Noble Messager, Ses Compagnons, et ceux qui les ont suivis, Allâhumma Âmîn.

Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !


 

Posté par isysm à 09:00 - - Commentaires [0]
Tags :
12 avril 2012

Différences entre l’homme et la femme

salem_rose_fleur

 

Différences entre l’homme et la femme

Les différences entre l’homme et la femme entraînent des différences de statut d’un point de vue juridique:

Le témoignage

Dans certains faits susceptibles, il faut soit le témoignage d’un homme, soit le témoignage d’un homme et de deux femmes, conformément aux paroles divines suivantes :

" [...] un homme et deux femmes d’entre ceux que vous agréez comme témoins "
[ Sourate 2 - Verset 282]

Ce statut ne considère en aucun cas la femme comme un être inférieur, mais il tient compte de sa prime nature. Elle a tendance à donner moins d’attention aux affaires de meurtres et autres délits. De même pour la vente, l’achat ou autres transactions. Etant souvent préoccupée par ses enfants ou autre il se peut qu’elle néglige certains détails ou qu’elle oublie certains faits.

De plus, les changements naturels qui s’opèrent sur son corps (allaitement, menstrues,grossesse...) peuvent avoir de l'influence sur son témoignage. C’est pourquoi, s’il y a une autre femme qui lui rappelle les faits, ce sera mieux pour apporter la vérité et repousser l’injustice. La suite du verset ci-dessus confirme cela :

" [...] en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler " [ Sourate 2 - Verset 282 ]

Par conséquent, l’Islam accepte le témoignage de la femme et ne le rejette pas catégoriquement.

L’héritage

Le Très Haut a dit : " [...] au fils, une part équivalente à celle de deux filles." [Sourate 4 - Verset 11]

L’Islam n’a en aucun cas lésé la femme. Il lui a fait acquérir une personnalité juridique bien définie. L’homme hérite la double de la part de la femme car il est de son devoir de l’entretenir, de lui donner la dot et d’assurer la pension alimentaire pendant la retraite de continence, alors que la femme en est dispensée. Donc le partage de l’héritage suit une réglementation qui respecte les droits et les devoirs de l’homme et de la femme.

Le prix du sang - ad-diyya - dans le cas de l’homicide involontaire

Celui de l’homme est le double de celui de la femme. Si la victime est un homme, c’est une grande perte pour sa famille qui risque de ne trouver personne qui puisse la prendre en charge. Elle a ainsi droit au double du prix de sang que celui d’une famille qui a perdu une fille qui, n’est normalement pas tenue d’assurer les dépenses de quiconque et qui est sous la charge d’autrui, son mari, son père, etc.

Oqba Ibn Al-Harith rapporte: "J’avais épousé Oum Yahya, la fille de Aboù Ihàb. Une esclave noire vint ensuite me dire: « Je vous ai allaité l’un et l’autre ». J’allais rapporter la chose au Prophète qui me dit : “Mais pourquoi m’interroger puisqu’elle l’affirme?”

L’exercice du pouvoir

Il est du devoir de l’émir des croyants de diriger la prière commune et de mener les guerres. La femme est incapable d'assumer de telles responsabilités, et ce pour plusieurs raisons. Son émotion et sa tendresse, sa faiblesse physique, son passage par des périodes de grossesse, de menstrues et autres cycles naturels, que l’homme ne subit pas, peuvent l’empêcher de prendre les bonnes décisions. De plus, il est interdit à la femme de diriger la prière.

Le divorce

Du fait de sa sagesse et de la perspicacité de son esprit, l’homme, en règle général montre plus de patience que la femme. Il ne se hâte pas de prononcer le divorce sur le moindre coup de colère. Il tient compte du fait que c’est lui qui subvient aux besoins de sa femme et que c’est lui qui se charge de sa pension alimentaire pendant la retraite de continence - etc. [...]

En vérité, le divorce est un bienfait pour la femme musulmane et un aspect de sa valorisation, s'il la débarrasse ainsi d'une vie insupportable en restant avec un mari tyrannique, inéquitable ou négligeant des piliers de l’Islam. De plus la persistance des conflits de couple malgré l’intervention des parents des deux côtés, ou l’absence d’amour, ou autres causes qui rendent la cohabitation impossible font que le divorce est la seule solution.

Le Très Haut a dit :

"Le divorce est permis pour seulement deux fois. Alors, c’est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse" [ Sourate 2 - Verset 229]

Après avoir répudié sa femme, l’homme a le droit de la reprendre. S’il la répudie à nouveau, il peut encore la reprendre. Mais, s’il la renvoie une troisième fois, elle ne peut redevenir licite à son premier mari qu’après avoir contracté un nouveau mariage et l’avoir consommé et avoir divorcé de lui ( le décès du second mari donne aussi le droit au premier mari de la reprendre.) . Dans ce cas, elle peut revenir à son premier mari avec un nouveau contrat.


 


Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin, le chemin tracé par Son Noble Messager, Ses Compagnons, et ceux qui les ont suivis, Allâhumma Âmîn.

Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !


islam_eau

Posté par isysm à 22:35 - - Commentaires [0]
Tags :